Accueil Le livre Contes Contact 
Présentation Articles A découvrir Nouveautés 

 

4) Croire les pensées et s'identifier au mental

Il est nécessaire de reconnaître nos pensées nuisibles, et le fait de les reconnaître peut aider à changer la donne. Car le problème réside surtout dans le fait que comme le mental produit des pensées en continu; tant qu'on ne s'en rend pas compte, on croit aveuglément le contenu de toutes ces pensées. Un exemple fréquent, c'est lorsque nous tentons de nous mettre à la place des autres, mais sans avoir la connaissance de leur système de pensées, et que nous devinons, la plupart du temps erronément, leurs opinions, les actes qu'ils vont entreprendre, etc. Et que nous nous basons sur des suppositions pour prendre nos décisions et poser nos actes, qui créeront malentendus, désapprobation, opposition, etc.

Cela peuvent être aussi les scénarios que nous imaginons à propos d'une situation; soit selon nos désirs, soit selon nos peurs, et qui nous mènent loin de la réalité.

Avec pour conséquences : tout d'abord, que nous croyons en nos films; ce qui nous pousse à ne plus agir en adéquation avec la réalité. Ensuite, que nos films (s'ils sont positifs) sont plus beaux que la réalité s'avère être. Et donc celle-ci nous déçoit et nous ennuie. Ou encore, quand nos films sont moins beaux que la réalité; ils nous poussent vers le pessimisme et la déprime. Voire, ils nous aident à nourrir nos peurs et nous dirigent malgré nous, vers les échecs ou la réalisation de l'objet de nos peurs.

Et quand nos films nourrissent nos colères; ils nous poussent à réagir de manière agressive (le plus souvent bien malgré nous car pas pleinement consciemment), et sans empathie, presque toujours de manière inadéquate; ce qui amènera la non-coopération des gens vers qui nos demandes seront adressées, et provoquera intrinsèquement des échecs ou refus tant redoutés.

Au-delà de nos suppositions et des films que nous nous faisons, il y a tout le système de croyances bâti tout au long de notre éducation et de notre vie. Nous avons appris certaines notions, enregistré certaines informations et, bien souvent, nous avons cru les sources de ces connaissances (parents, enseignants, amis, télévisions, livres, ....) sans en avoir à chaque fois eu des preuves ou expérimenté leur crédibilité. Nous construisons ensuite le reste de nos raisonnements, de notre expérience, en fonction de ces apprentissages.

Parfois nous fonctionnons selon des expériences mémorisées dans l'enfance, et enregistrées de manière immature ou selon des conditions différentes de l'âge adulte, et cela nous entraine à adopter des comportements inappropriés à l'âge adulte sans que nous puissions réaliser l'inadéquation actuelle de notre attitude.

La première partie de notre vie implique toutes sortes d'apprentissages. Une fois l'autonomie atteinte, si nous vivons dans un environnement sécurisant, la vie nous mènera de ci, de là, à mettre en doute tous nos acquis, et à détricoter tout ce que nous avons appris. Il ne s'agit pas de nier tous ces apprentissages, car la plupart du temps nous pourrons les vérifier. Cependant, une bonne part peut s'avérer erronée, car ils sont le fruit de mauvaises expériences, de manipulations, de malentendus, de mensonges, de confusions, de généralisations abusives, de déductions erronées ou ils sont simplement devenus obsolètes. Cultiver le doute continuellement est donc salutaire.

Il est même souhaitable que chaque croyance soit toujours installée de manière provisoire, de manière à garder la flexibilité pour la changer dès que la réalité nous y incite. Cela exige de remplacer une à une toutes nos certitudes par des convictions et d'être prêt à tout moment à les remettre chacune en question. Cela permet de naviguer plus aisément et confortablement dans la vie, et est un avantage certain dans la communication relationnelle.

 

 

<< page précédente << - page 5/20 - >> page suivante>>

 

version epub pour liseuse
version pdf pour impression

 

© Toute reproduction du présent document (pour des objectifs non commerciaux uniquement) est libre et souhaitée, sous réserve de n’effectuer aucune modification et de mentionner l'auteure, le site et la page concernée.

 

Gestion des pensées
Gestion des émotions

version epub pour liseuse
version pdf pour impression

Avant-Propos

Introduction

Première partie : Quand le mental et les émotions posent problème

1) Qu'appelle-t-on le mental ?
2) Que se cache-t-il derrière le concept d'émotion ?
3) Les automatismes de pensée
4) Croire les pensées et s'identifier au mental
5) Quel est le rapport entre le mental et les émotions ?
6) Incapacité à gérer les émotions sans que la conscience soit aux commandes
7) Pensées semi-conscientes = le plus gros frein pour se libérer de l'addiction
8) Considérer le mental comme chef d'orchestre renforce le mental

Deuxième partie : Éveil de la conscience

1) Observer
2) Repérer les émotions dysfonctionnelles – ne pas croire les pensées qui les accompagnent
3) Ne pas agir
4) Traverser
5) Lâcher prise
6) Parvenir à éviter le déclenchement de l'émotion
7) Changer nos films
8) Sortir des cercles vicieux
9) L'inversion psychologique
10) Nouvelles croyances – désidentification au mental
11) Déjouer certains pièges du mental - un pas vers l'humilité et l'honnêteté intellectuelle
12) Prendre de la hauteur – troisième dimension : additionner les poires et les pommes
13) Décalage entre la compréhension intellectuelle et la compréhension en conscience

Troisième partie : Moyens et techniques pour sortir du mental et apprendre à gérer le mental et les émotions

1) La méditation
2) La douleur / souffrance
3) Autres techniques

1. L' EFT
2. L'EMDR
3. Tipi

4. La Cohérence Cardiaque
5. L'écriture
6. L'expérience du riz
7. La Communication Non-Violente
8. La pensée positive via le carnet de gratitude
9. La psychothérapie de la parole
10. La méthode du tigre du Docteur Christian Tal Schaller
11. Ho'oponopono
12. Lectures

Plus loin que notre évolution personnelle

En complément

 

______________________________

Site optimisé pour Firefox

SE CHANGER SOI

POUR CHANGER LE MONDE

traduction partielle du site en anglais et en espagnol