Accueil Le livre Contes Contact 
Présentation Articles A découvrir Nouveautés 

 

2) La douleur / la souffrance

Si la méditation est un moyen d'avoir accès à la limpidité, à la sérénité, à la véritable réalité d'une certaine manière; il en est un autre qui est la douleur (et aussi la souffrance).

A priori, en présence d'une douleur on ne se rend pas vraiment compte de son impact sur notre mode de fonctionnement. Soit on la masque immédiatement par un antidouleur ou un substitut, soit on se contente de la subir et on tente de l'oublier en se distrayant; la distraction pouvant avoir un effet antidouleur.

Par contre, lorsque son intensité est plus importante (mais pas extrême), la douleur force à tout arrêter, à porter l'attention sur elle.

Si elle est acceptée et vécue en conscience, c'est-à-dire, non pas volontairement, mais sans la fuir; son intensité peut forcer à lâcher prise et à arrêter de lutter contre elle et ainsi à cour-circuiter le système de pensées. Et cela mène à un résultat similaire à la méditation.

Si l'on parvient à contrôler la respiration et le cœur, pour tenter de calmer la douleur; cela empêchera la mise en route d'automatismes de pensée, et aidera à rejoindre le silence mental. Elle pourra de la sorte être apaisée. Le contrôle de la respiration et des battements du cœur, permet de faire le lien avec l'effet de la Cohérence Cardiaque.

Les migraineux, par exemple, disposent d'un excellent outil pour effectuer cet apprentissage. Et cela fonctionne aussi pour les nausées.

Cet apprentissage permet dès lors de vivre la douleur avec moins de souffrance. Car si la douleur est acceptée, elle pourra alors être vécue comme un état plutôt que comme une souffrance. Parvenir à faire disparaître l'aspect souffrance d'une douleur consiste déjà à faire diminuer la douleur aussi. Car c'est en général bien plus la lutte, le combat contre le douleur (vue comme un problème à contrer), qui la fait augmenter en intensité.


3) Autres techniques

Bien que certaines occupations exigent une activité mentale importante et empêchent de ce fait tout automatisme de pensée inutile; elles n'aident pas en soi à apprendre à gérer le mental. Elles peuvent momentanément masquer le surfonctionnement mental ou le stopper le temps de l'activité, mais elles n'aident pas à changer notre mode de fonctionnement, Les plus efficaces sont les activités professionnelles stressantes impliquant souvent un aspect social important. Côté loisirs, on peut citer toutes les activités avec une part d'action ou de suspense (lecture, cinéma), ou encore un aspect compétitif (sport, jeux vidéo) et enfin des activités calmes exigeant une concentration maximale et qui font en général perdre la notion du temps, souvent liées à une passion ou ayant un effet addictif.

Ce sont de bons moyens d'éviter les pensées automatiques. Et certaines personnes les utilisent en continu dans une sorte de course contre la montre et de fuite en avant. Mais ils n'aident pas à se défaire des mécanismes mentaux. Dès l'activité terminée, les habitudes de pensée reprennent le dessus.

A l'inverse, certaines activités plus manuelles de type calme et habituelle, telle que la conduite en voiture hors du stress et des embouteillages), la marche, certaines activités de ménage, la couture, le tricot, la cuisine, le jardinage, favorisent ces automatismes de pensées, mais ont l'avantage, vu le peu de concentration consciente qu'elles requièrent pour les pratiquer, de pouvoir diriger l'attention sur l'observation du flux de pensée en cours. Et cela d'autant mieux lorsqu'elles sont pratiquées en pleine nature (le jardinage ayant intrinsèquement cet atout).

En ce sens, pratiquées de la sorte, elles peuvent être assimilées à des formes dérivées peu intensives de méditation. Elles ont en tout cas l'avantage d'être plus attirantes et accessibles que l'arrêt de l'activité en position zen, exigeant la vigilance de la présence sans autre objectif que d'obéir à la consigne.

Enfin, il existe une multitude d'autres techniques qui donnent la possibilité d'apprendre à gérer les pensées et/ou les émotions. La liste des techniques présentée ci-dessous n'est pas exhaustive bien entendu.

Chacune agit sur un ou plusieurs aspects du mental, en voici une liste non exhaustive :

calmer le mental (l'EFT – l'EMDR – Tipi - la Cohérence Cardiaque – l'écriture)
observer le mental (l'EFT – l'EMDR – Tipi - l'écriture – la Communication Non-Violente)
observer et gérer les émotions (l'EFT – l'EMDR –Tipi - l'écriture – la Communication Non-Violente- la méthode du tigre)
donner une direction aux pensées (l'expérience du riz – la pensée positive – la psychothérapie)
structurer les pensées (l'écriture – la psychothérapie)
donner des informations sur tous ces fonctionnements (les lectures)
développer de nouveaux modes de fonctionnement (l'EFT – l'EMDR – la Cohérence Cardiaque – l'écriture – l'expérience du riz – la Communication Non-Violente – la pensée positive – la psychothérapie – la méthode du tigre – Ho'oponopono)
faire l'expérience de l'impact du mental, des émotions, des intentions (l'EFT – l'EMDR – Tipi - la Cohérence Cardiaque – Ho'oponopono)
exprimer les émotions en solo (l'EFT – l'EMDR – Tipi - la méthode du tigre – Ho'oponopono)

Toutes ces techniques (exceptés l'EMDR et la psychothérapie) et en premier la méditation, ont le pouvoir et l'avantage dus au fait qu'elles peuvent être pratiquées en solo, de ne pas devoir dépendre d'un cours ou d'une thérapie, d'être gratuite, mais surtout, de donner aux personnes qui les pratiquent, une réelle compréhension d'elles-mêmes, qui fait fi intrinsèquement du regard et du jugement extérieur. Ce qui donne accès à une réalité plus juste, mais aussi à des réponses intérieures et à un savoir universel, au-delà de soi-même; ainsi qu'à une conscience élargie, un lien au tout.

Il se peut que des articles plus détaillés à leur sujet soient intégrés au site ultérieurement.

 

<< page précédente << - page 15/20 - >> page suivante>>

 

version epub pour liseuse
version pdf pour impression

 

© Toute reproduction du présent document (pour des objectifs non commerciaux uniquement) est libre et souhaitée, sous réserve de n’effectuer aucune modification et de mentionner l'auteure, le site et la page concernée.

 

Gestion des pensées
Gestion des émotions

version epub pour liseuse
version pdf pour impression

Avant-Propos

Introduction

Première partie : Quand le mental et les émotions posent problème

1) Qu'appelle-t-on le mental ?
2) Que se cache-t-il derrière le concept d'émotion ?
3) Les automatismes de pensée
4) Croire les pensées et s'identifier au mental
5) Quel est le rapport entre le mental et les émotions ?
6) Incapacité à gérer les émotions sans que la conscience soit aux commandes
7) Pensées semi-conscientes = le plus gros frein pour se libérer de l'addiction
8) Considérer le mental comme chef d'orchestre renforce le mental

Deuxième partie : Éveil de la conscience

1) Observer
2) Repérer les émotions dysfonctionnelles – ne pas croire les pensées qui les accompagnent
3) Ne pas agir
4) Traverser
5) Lâcher prise
6) Parvenir à éviter le déclenchement de l'émotion
7) Changer nos films
8) Sortir des cercles vicieux
9) L'inversion psychologique
10) Nouvelles croyances – désidentification au mental
11) Déjouer certains pièges du mental - un pas vers l'humilité et l'honnêteté intellectuelle
12) Prendre de la hauteur – troisième dimension : additionner les poires et les pommes
13) Décalage entre la compréhension intellectuelle et la compréhension en conscience

Troisième partie : Moyens et techniques pour sortir du mental et apprendre à gérer le mental et les émotions

1) La méditation
2) La douleur / souffrance
3) Autres techniques

1. L' EFT
2. L'EMDR
3. Tipi

4. La Cohérence Cardiaque
5. L'écriture
6. L'expérience du riz
7. La Communication Non-Violente
8. La pensée positive via le carnet de gratitude
9. La psychothérapie de la parole
10. La méthode du tigre du Docteur Christian Tal Schaller
11. Ho'oponopono
12. Lectures

Plus loin que notre évolution personnelle

En complément

 

______________________________

Site optimisé pour Firefox

SE CHANGER SOI

POUR CHANGER LE MONDE

traduction partielle du site en anglais et en espagnol