SE CHANGER SOI

POUR CHANGER LE MONDE

 

traduction partielle du site en anglais et en espagnol

Grain de sable

Imaginons un instant le monde à taille humaine, grand comme un salon, lumineux comme une serre. Le lieu foisonne de plantes, d’arbres et d’arbustes de toutes sortes, fleuris, odorants, et harmonieusement disposés : la vie sur terre.

Tout ce beau monde est resplendissant. Dehors, un soleil radieux brille sur toute la région. Même l’hiver la lumière peut envahir tout le lieu.

Toutefois, de lumière, il n’y en a point. Les fenêtres sont opaques.

Pour pallier à cette nuit perpétuelle, on a songé à allumer un feu, mais il faudra brûler une partie des plantations pour le maintenir actif.

Il semble dès lors indispensable de redonner à nos fenêtres leur transparence.

Or, si celles-ci ne transmettent aucune lumière, c’est que le film qui les compose, n’est pas de verre, mais est formé par une fine couche de sable, des milliards de grains de sable.

Et ce film opaque est à l’image de l’humanité, de la conscience humaine. Chaque grain de sable représente un être humain, son niveau de conscience. Nous empêchons la lumière d’entrer dans le salon, nous empêchons la vie sur terre de se perpétuer naturellement.

Toutes les plantes du salon, sont donc à terme, sans lumière, condamnées à mourir. Déjà beaucoup de fleurs se sont flétries. Mais c’est l’ensemble de la vie sur terre qui est menacée. Et si nous voulons la sauver, y compris celle de l’humanité, nous avons chacun la responsabilité de nous transformer, nous transformer en verre.

Rien d’extérieur ne nous y amènera, c’est un potentiel que nous avons en nous, un choix à effectuer.

Chaque être humain, chaque grain de sable a le pouvoir en lui de produire suffisamment de chaleur pour se transformer lui-même en verre et rayonner sa chaleur ou transmettre son pouvoir aux grains voisins.

Alors imaginons-nous être un de ces grains de sable et imaginons que nous nous transformons en verre, et par contagion, allons rayonner sur notre entourage et permettre à un minuscule rayon de soleil d’atteindre les plantes.

Tentons de nous représenter que partout dans le monde, d’autres gens, encore passablement isolés vivent le même processus. Et sentons dès lors le potentiel que ce processus peut déclencher pour créer des trouées de lumière sur la fenêtre et finir à terme par en contaminer une grande surface.

Bien sûr, un grain de verre ne peut transmettre à lui tout seul, la lumière vers l’intérieur.

Un point de verre lumineux permettra de remarquer qu’il y a une source de lumière du côté de la fenêtre.

Une percée de lumière permettra de faire passer le salon de l’obscurité totale à la pénombre.

Un carreau entier amènera la clarté et la survie de la végétation, mais pas forcément des fleurs.

Seule l’entièreté de la surface permettra au soleil d’inonder les plantes de ses rayons.

C'est donc dans ce but ultime que nous devons oeuvre.